Par taillePar taille de pneus

rechercher

Pneus d'été

  • BF Goodrich
  • Bridgestone
  • Continental
  • Dean
  • Dunlop
  • Firestone
  • General Tire
  • Good Year
  • Gt Radial
  • Hercule
  • Jinyu tire
  • Kelly
  • Michelin
  • Nokian
  • Pirelli
  • Toyo
  • Uniroyal
  • Yokohama

Pneus d'hiver

  • BF Goodrich
  • Bridgestone
  • Continental
  • Dean
  • Dunlop
  • Firestone
  • General Tire
  • Gislaved
  • Good Year
  • Gt Radial
  • Hercule
  • Jinyu tire
  • Michelin
  • Nokian
  • Pirelli
  • Toyo
  • Uniroyal
  • Yokohama

Archives

en route choix pneus

Un bon choix de pneus repose sur différents paramètres. Avant de vous présenter à votre centre de mécanique, quelques questions s’imposent afin de bien définir vos besoins en la matière.

Comment faire le bon choix de pneus?

Tout d’abord, l’évaluation de vos habitudes de conduite est essentielle pour trouver le meilleur choix de pneus. Définissez le type de surface sur laquelle vous roulez habituellement (asphalte, gravier, terre, etc.). Quel est votre style de conduite? Aimez-vous rouler à vitesse moyenne ou préférez-vous la vitesse en conduite sportive? Les parcours hors route sont-ils à votre agenda ou devez-vous rouler sur des chemins cahoteux pour le travail? Ces questions vous aideront à cibler le meilleur choix de pneus pour vous.

Ensuite, établissez la distance que vous parcourez chaque jour et votre budget.

Le choix de pneus parmi les catégories

Tourisme « touring »

Que vous empruntiez la grande route ou de courts trajets, les pneus de tourisme sont dédiés à la conduite de route sur des surfaces généralement pavées. Ils adhèrent bien à la chaussée sèche ou mouillée et ils sont reconnus pour leur grande longévité.

Performance

Le bon choix de pneus pour les conducteurs sportifs est celui-ci. Les pneus de performance sont désignés pour la conduite sportive et la vitesse. Que le sol soit sec ou trempé, ils tiendront bien la route dans les virages lors d’accélération grâce à leurs flancs plus courts. Ils sont aussi conçus pour effectuer plus facilement des arrêts rapides.

Tout-terrain « all-terrain »

La catégorie tout-terrain est le choix de pneus pour les conducteurs mixtes. Ces pneus sont conçus pour la conduite d’aventure hors route parce qu’ils possèdent des flancs très résistants aux impacts rencontrés dans les parcours. De plus, la conduite sur route asphaltée demeure tout de même silencieuse et agréable.

Hors route « Mud-terrain »

Les pneus Mud-terrain munis de gros crampons sont le meilleur choix de pneus pour les conditions difficiles. Leur utilisation sur la route doit être limitée puisque leur adhérence est diminuée sur les surfaces pavées. Leurs crampons sont destinés à des surfaces exigeantes telles que le sable, la terre, la boue ou encore le gravier.

pneu tout terrain

Été, hiver ou quatre-saisons : faire le meilleur choix de pneus

La catégorisation des saisons est aussi à considérer lors du choix de pneus. Les pneus d’été sont considérés plutôt comme des pneus de performance. Leurs parois sont très rigides et ils sont plus efficaces dans les virages que les pneus quatre-saisons. Bien qu’ils aient une meilleure adhérence sur la chaussée, ils sont moins adaptés aux températures plus froides.

De leur côté, les pneus quatre-saisons ont une gomme plus rigide et une paroi plus molle. Ils sont donc plus adaptés aux différentes chaussées. Le conducteur est en mesure de rouler à l’occasion dans la boue et la neige, au printemps et à l’automne.

Les pneus homologués

Les pneus homologués sont obligatoires du 15 décembre au 15 mars. En effet, depuis le 15 décembre 2014, les pneus d’hiver doivent avoir le pictogramme officiel (la montagne et le flocon) sur le flanc ou posséder des crampons. Au moment de faire votre choix de pneus, si vous optez pour des quatre-saisons, assurez-vous qu’ils arborent le pictogramme hivernal afin qu’ils soient légaux.

Dans le cas contraire, vous êtes passible d’une amende et vous augmentez le risque d’accident routier si vous choisissez un pneu dont l’adhérence est réduite lorsque la température descend à moins de 7°C.

Les dimensions d’origine et le choix de pneus

Vous trouverez sur le flanc de vos pneus d’origine, dans le manuel du propriétaire ou sur le montant la porte du conducteur de votre véhicule, les dimensions de vos pneus. Il est recommandé de choisir des pneus de mêmes dimensions que ceux d’origine. Toutefois, si vous souhaitez utiliser une hauteur ou une largeur différente, consultez votre garagiste afin de valider que votre choix de pneus ne remet pas votre sécurité en jeu.

Deux indices sont très importants pour votre choix de pneus :

L’Indice de vitesse

L’indice de vitesse est classé à l’aide d’une lettre qui représente la vitesse maximale à laquelle le pneu peut rouler sans surchauffer ou même éclater. Lors du choix de pneus, un indice de vitesse égal ou supérieur est conseillé car plus l’indice de vitesse est élevé, plus la qualité du pneumatique sera bonne. Puis, le confort de roulement de la voiture sera augmenté. Par contre, il est interdit de choisir un pneu dont l’indice de vitesse est inférieur à celui d’origine.

cote de vitesse

L’indice de charge

Voici un autre élément primordial à vérifier lors du choix de pneus. L’indice de charge indiqué sur le pneu représente la charge maximale que le pneu gonflé à sa capacité optimale peut supporter pour demeurer sécuritaire. Comme pour la cote de vitesse, il est interdit de rouler avec un pneu ayant un indice de charge inférieur à celui du pneu d’origine.

En terminant, n’oubliez pas de vérifier l’usure de vos pneus régulièrement. Faites-le test du 25 cents pour savoir s’ils sont en bon état ou non avant de les installer sur votre voiture. Pour toutes questions ou pour des conseils relatifs au choix de pneus, passez nous voir ou contactez-nous.

Catégorie(s) du billet: Nouvelles, Pneus

vocabulaire mécanique garage

Le vocabulaire mécanique pour bien comprendre son mécanicien

Se rendre au garage pour l’entretien ou la réparation de sa voiture, c’est une chose. Cependant, c’est un peu plus complexe lorsqu’on reçoit un appel de la part de notre mécanicien qui, dans son vocabulaire mécanique, nous explique les travaux à faire en nous lançant un « ball joint » par-ci et un « gasket » par-là. Pour la majorité des gens, le langage du mécanicien qui utilise un vocabulaire mécanique est synonyme de jargon. Puis, c’est toujours plus agréable de savoir exactement ce pour quoi nous payons.

Il existe un vocabulaire mécanique précis dans le monde de l’automobile. Et à moins d’avoir suivi une formation dans le domaine, nous ne connaissons pas d’emblée le nom de toutes les pièces d’un véhicule et encore moins ce à quoi elles servent. De plus, dans le vocabulaire mécanique, certaines pièces sont parfois nommées en anglais ou en français. Inutile de dire que cela peut facilement devenir mêlant!

Nous avons donc élaboré une liste de définitions des termes propres au vocabulaire mécanique automobile. Lors de votre prochaine visite au garage, ces explications vous permettront de mieux comprendre votre mécanicien quand il vous fera son compte rendu de l’état de votre voiture. 

Les opérations et le vocabulaire mécanique

Balancement ou équilibrage : il s’agit de l’ajustement de la répartition du poids dans les 4 pneus afin d’obtenir un roulement en douceur, sans vibration et assurant l’usure égale des pneus. En vocabulaire mécanique, le mot balancement est plus souvent utilisé.

Parallélisme, géométrie et alignement : dans le vocabulaire mécanique, ces trois termes signifient la même chose. Cela consiste à régler l’angle des roues, à l’aide d’un banc de géométrie, afin qu’elles soient à nouveau parallèles les unes avec les autres et perpendiculaires au sol.

Permutation des pneus : souvent employée dans le vocabulaire mécanique, la permutation consiste à repositionner les roues avant et arrière. La permutation latérale remplace simplement les pneus avant par les pneus arrière et vice-versa. La permutation croisée modifiée croise aussi les pneus de gauche avec les pneus de droite en plus de la permutation latérale.

Le vocabulaire mécanique pour les pièces automobiles

Accélérateur : aussi dénommé « throttle », l’accélérateur est un mécanisme qui sert à l’accélération de la voiture par le biais de la pédale à gaz.

Bougie d’allumage : aussi appelée « spark plug » dans le vocabulaire mécanique, la bougie d’allumage sert à créer une étincelle ou un arc électrique qui permet d’enflammer le mélange de l’air et du carburant dans la chambre de combustion du moteur.

Cardan : cette pièce est un joint mécanique qui transmet la puissance entre le moteur et les roues en joignant deux arbres tournants, mais qui ne sont pas alignés. En vocabulaire mécanique, on utilise souvent les termes « joint de cardan » pour le désigner.

Colonne de direction : la colonne de direction est attachée au volant de l’automobile. C’est donc en tournant le volant que nous agissons sur la colonne de direction et sur les roues.

vocabulaire mécanique moteur

Courroie de distribution : la « timing belt » dans le vocabulaire mécanique ou en français la « courroie de distribution ». Celle-ci fait en sorte que certaines pièces du moteur fonctionnent en synchronisme parfait. Sollicitée à chaque démarrage, elle doit être entretenue régulièrement.

Culasse : dans le vocabulaire mécanique, on parle souvent de la culasse comme une pièce importante du moteur. Elle sert à fermer le haut des cylindres sur le bloc moteur et permet l’échange des gaz de combustion dans les différentes parties.

Différentiel : le différentiel est un mécanisme de transmission. Il permet aux roues de tourner à des vitesses différentes lorsque le virage dans une courbe est amorcé.

Échappement : le terme « exhaust » est bien connu dans le vocabulaire mécanique. Le tuyau ou pot d’échappement sert à évacuer, à l’extérieur de la voiture, les gaz provoqués par la combustion à l’intérieur du moteur. Il est placé à l’arrière afin de rejeter ces gaz toxiques le plus loin possible de l’habitacle et du moteur.

Injecteur : l’injecteur permet d’apporter du carburant à la chambre de combustion du moteur de la voiture. Il existe des injecteurs à trou et des injecteurs à téton.

Joint plat et joint torique : ces pièces assurent l’étanchéité des liquides présents dans certaines pièces, dont le moteur. En vocabulaire mécanique, on utilise souvent les mots « gasket » et « o ring » pour les désigner.

Pistons : les pistons sont des pièces qui se déplacent dans les cylindres du moteur de la voiture. Ils servent au bon fonctionnement du moteur en transmettant la puissance.

Roulements : communément appelé « bearing » dans le vocabulaire mécanique, le roulement est généralement composé d’une bague extérieure, de billes et d’une bague intérieure. Il permet la rotation d’une pièce qui tourne.

Rotule : les rotules font partie de la direction. Les rotules de direction servent à assurer le lien entre la crémaillère et la roue, ce qui permet de faire tourner les roues. On entend souvent « ball joint » dans le vocabulaire mécanique automobile.

Servofrein : le dispositif servofrein joue un rôle d’amplification de l’action de freinage. Lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein, son effort est augmenté par le servofrein.

Suspension et amortisseurs : la suspension est un système qui sert à amortir les chocs subis lorsqu’il y a une bosse ou un nid de poule. À l’aide des amortisseurs (les « shocks » dans le vocabulaire mécanique) et de ressorts, la suspension empêche l’usure de nombreuses pièces de la voiture.

Transmission : la transmission transmet la puissance du moteur vers les roues. Cette pièce est attachée à l’arrière du moteur. Elle régit aussi les vitesses du moteur, la fonction marche-arrière et la fonction neutre.

Vous voilà mieux informé au sujet des noms de pièces automobiles. La prochaine fois que vous irez voir votre garagiste, vous comprendrez mieux son vocabulaire mécanique. Malgré tout, n’hésitez pas à demander des explications si vous ne savez pas de quoi il parle!

 

Découvrez les causes probables des vibrations du véhicule

volant vibrationLa vibration en hiver

L’hiver, les causes les plus courantes de la vibration sont la neige et la glace. Très souvent, un amas de neige ou de glace se loge à l’intérieur des roues de la voiture. Cette dernière se retrouve alors avec un poids supplémentaire sur une roue. Le déséquilibre temporaire occasionne des vibrations, que le conducteur ressent généralement en tenant le volant lorsqu’il prend de la vitesse avec son véhicule.

Dans ce cas, il suffit de déloger soi-même la neige et la glace de la roue et le tour est joué. Ranger le véhicule dans un endroit chauffé comme un garage ou un stationnement intérieur peut aussi s’avérer efficace pour faire fondre le tout. Le problème de vibrations sera alors résolu.

À part la neige, d’autres facteurs peuvent produire de la vibration pendant la conduite d’une automobile. Ceux-ci demandent une vérification sérieuse par votre garagiste afin d’éviter d’endommager votre voiture et de nuire à votre sécurité sur la route.

Ce que vous devez savoir sur les différentes causes de la vibration

La pression d’air

Tout d’abord, la pression d’air dans les pneus peut être responsable d’une vibration si elle n’est pas adéquate. Un pneu insuffisamment gonflé se traduit en effet souvent par une vibration, une conduite instable, une augmentation de la consommation d’essence, la réduction de la durée de vie de la bande de roulement et voire même un risque d’explosion du pneu en question. À l’opposé, un pneu trop gonflé peut aussi causer la vibration ressentie et nuire à l’adhérence sur la route ainsi qu’à la sécurité de la conduite.

La pression doit donc être vérifiée régulièrement, au moins une fois par mois, selon CAA-Québec. Le niveau recommandé par le constructeur d’un véhicule est souvent affiché sur une étiquette dans la portière du conducteur ou dans le coffre à gants, ou encore dans la trappe à carburant. Vous pouvez aussi vous référer au manuel du propriétaire.

Certains conducteurs se munissent d’un manomètre pour vérifier la pression d’air de leurs pneus puisque cet appareil est souvent plus précis que ceux que l’on retrouve sur les pompes à air des stations-service. D’autres préfèrent passer voir leur mécanicien. N’hésitez pas à venir nous consulter pour les vérifications de sécurité de votre voiture ou si vous ressentez une vibration soudaine (après avoir enlevé les amas de neige dans vos roues, bien entendu).

L’équilibrage des pneus

Une autre raison fréquente des vibrations en voiture est un mauvais équilibrage des roues. Lorsque les pneus sont déséquilibrés, le poids du pneu n’est pas réparti de manière égale des deux côtés. Ainsi, à mesure que la voiture accélère et que les roues tournent plus vite, une vibration est ressentie dans le volant. C’est pourquoi il est recommandé de faire équilibrer ses pneus au moins une fois par année.

jante de roue

Jante de roue

Par ailleurs, les gens qui installent leurs pneus eux-mêmes, parce qu’ils possèdent deux ensembles de jantes (mags ou rims pour les pneus d’hiver et d’été), devraient tout de même faire vérifier l’équilibrage de ceux-ci avant de les installer. Cela peut facilement être fait entre les saisons. Cette précaution est importante, puisqu’un petit impact peut facilement altérer la répartition du poids ou déformer la jante de la roue et déséquilibrer les pneus de la voiture. Alors si vous avez vous-même installé vos pneus et que vous ressentez une vibration ou votre conduite est instable, prenez rendez-vous avec nous.

 

Les faux ronds et les déformations de pneu et la vibration

Un faux rond latéral ou radial (mouvement incorrect de la roue sur son axe) représente une autre cause de vibration perceptible par le conducteur lors de la conduite automobile. Il en est de même pour les déformations.

Une déformation est une partie du pneu qui n’a plus sa forme initiale (bosse, méplat, inégalité, etc.). Qu’elles soient dues à un blocage des roues ou au stationnement de nuit, la vibration peut bien en être le résultat. Le stationnement de nuit peut causer ce qu’on appelle un méplat sur le pneu. Cela se résulte en une déformation temporaire du pneu. Il suffit de rouler un peu avec la voiture pour donner la chance au pneu de reprendre sa forme habituelle.

Quoi qu’il en soit, le bon réflexe à adopter lorsque l’on remarque une vibration au volant, c’est de se rendre au garage afin de procéder à la vérification de la voiture et s’assurer de trouver la solution pour optimiser le confort et la sécurité de la conduite à bord de votre véhicule. Chez Sarrazin pneus et mécaniques, notre équipe sera ravie de prendre soin de votre voiture. Prenez rendez-vous maintenant et nous trouverons la source des vibrations.

Sources : caaquebec.com, autonet.ca, saaq.gouv.qc.ca

Voyez si les pneus cloutés vous conviennent!

pneus cloutés

Au Québec, les conditions hivernales demandent un ajustement de notre conduite pour braver les routes : gel, dégel, neige, eau, glace, gadoue, ou un peu de tout en même temps… quand on y pense, c’est tout un défi! Si notre compétence à piloter correctement notre véhicule sur la route joue un rôle crucial pour notre sécurité, les pneus sont nos meilleurs acolytes. Aussi bien les choisir avec soin.

Pneus cloutés : information utile

Pneus à crampons, pneus à clous, pneus cloutés ou même pneus à studs : on parle bien de la même chose! Ces variantes linguistiques ne changent donc en rien les caractéristiques de ce type de pneus. Voici quelques informations à savoir :

  • Concept du pneu à crampons : des morceaux de métal (en forme de T) sont insérés à même la gomme du pneu, de façon à maximiser son adhérence sur la glace et la neige.
  • Pour chausser votre véhicule (de promenade ou commercial) de pneus cloutés, il ne doit pas excéder 3000 kg.
  • Les crampons sont autorisés au Québec entre le 15 octobre et le 1er mai uniquement. Qu’à cela ne tienne; garderiez-vous vraiment vos pneus d’hiver l’été?
  • Évidemment, comme pour tout type de pneus, hiver comme été, assurez-vous que les quatre pneus sont identiques (marque, modèle, grandeur, cote de vitesse). Pour la performance et la sécurité.
  • Le saviez-vous? Au Canada, certaines provinces n’ont pas encore autorisé l’utilisation de pneus cloutés. De même pour les États-Unis. Mais voyagez tranquille, car vos pneus seront tolérés si vous êtes en visite et que votre véhicule porte sa plaque d’immatriculation du Québec.
  • Si vous déterminez que les pneus à crampons sont pour vous, vous pouvez acheter des pneus cloutés en usine ou choisir d’en acheter sans clous et plutôt les faire clouter chez votre spécialiste des pneus. Notez toutefois que la dernière option exige que vos pneus soient neufs.

Vos besoins d’abord

Pneus avec ou sans crampons, pour savoir ceux qui vous conviendront davantage, gardez le cap sur vos propres besoins, et non ceux du voisin! Car tout dépend de votre véhicule, de votre conduite et des routes que vous utilisez couramment.

Le pneu parfait pour toutes les conditions possibles n’existe toujours pas. Qui sait, peut-être un jour! Mais en attendant, voyez tout de même si les pneus à clous sont pour vous. Prenez le temps de bien évaluer la question. C’est ce qui vous donnera les meilleures pistes pour bien choisir, toujours en fonction de vos besoins spécifiques. Et puis, l’équipe de Sarrazin est là pour vous guider et vous poser les bonnes questions!

Le type de véhicule à chausser

Un départ pour vous éclairer : votre spécialiste des pneus. Voyez ce qu’il recommande en fonction des exigences de votre véhicule, selon que vous conduisez une compacte, berline, fourgonnette, de luxe, sport, VUS, etc. C’est son domaine d’expertise, faites-lui confiance! Et puis, il saura rajuster le tir en fonction de votre réalité : budget, routes empruntées, disponibilité selon votre modèle, préférences (bruit), etc.

Grands centres, routes secondaires ou autoroutes?

Vous pilotez la plupart du temps à l’intérieur des grands centres? En ville, comme on dit, les pneus à crampons sont alors moins nécessaires. D’abord parce que les rues sont bien souvent déneigées et que la densité de la circulation diminue les risques d’accumulation de glace.

Mais attention, si vous jumelez votre trajet à des routes secondaires qui pourraient vous faire patiner, ou qui sont plus susceptibles aux conditions imprévisibles, pensez-y!

Quant aux autoroutes, si vous les empruntez le plus souvent, elles sont aussi normalement bien déneigées. Les pneus d’hiver, qu’ils soient à neige ou à glace sans crampons, peuvent alors convenir. Encore une fois, si vos habitudes changent parfois, ou si vous voyagez en région, les pneus à clous pourraient tout de même vous être d’un soutien non négligeable.

Chaussées glacées, pneus cloutés

Mais que recherche-t-on à la base? De l’adhérence. Et l’adhérence, on comprend qu’elle dépend de la surface à laquelle les pneus sont soumis. Pour le pneu clouté, la surface sur laquelle il est optimum, c’est la glace. Les pneus à clous sont donc idéals pour la chaussée glacée et sur des chemins dont les conditions peuvent être instables.

Les pneus d’hiver à neige ou à glace (sans clous) sont donc un choix judicieux pour des routes enneigées, pour la ville et les grands centres, de même que pour vos déplacements si vous empruntez majoritairement les grandes routes.

Avantages et inconvénients des pneus à crampons

En résumé, pour faire un choix éclairé, voici les avantages et inconvénients :

Avantages

  • Adhérence supérieure sur la glace pour un meilleur contrôle sur la route.
  • Réduction de la distance de freinage sur glace et sur neige.
  • Adaptabilité aux conditions changeantes des routes (notamment au printemps avec les variations de la température).
  • Parfaits pour les montagnes, rangs et routes secondaires imprévisibles.

Inconvénients

  • Confort diminué relativement au son (notez toutefois que ceux fabriqués en usine sont moins bruyants).
  • Prix plus élevé (donc, la réflexion implique votre budget).
  • Moins efficaces sur la chaussée mouillée relativement au freinage.
  • Certains stationnements intérieurs les interdisent.

Pour vous, les pneus cloutés?

Les pneus cloutés sont pour vous si, notamment :

  • Vous habitez ou empruntez des routes autour de plans d’eau.
  • Vous voyagez sur des routes qui subissent des changements de température.
  • Vous demeurez ou visitez le weekend des endroits en montagne.
  • Vous sortez régulièrement des grands centres.
  • Vous avez à braver des conditions hivernales extrêmes.

Vous le savez, chez Sarrazin, notre équipe est spécialiste des pneus. Nous serons ravis de vous guider dans votre choix de pneus cloutés ou même d’en poser sur vos pneus, neufs bien entendu, si leurs semelles ont été conçues pour en recevoir. Attention, faire clouter vos pneus demande l’intervention de spécialistes!

D’autres questions?

Voici nos réponses aux questions fréquentes sur les pneus.

 

[Sources : Protégez-vous, Autonet, PMCtire, Sarrazin Pneus et Mécanique, La Presse, L’Automobile.]

Catégorie(s) du billet: Pneus, Services et entretien mécanique

Pour tout savoir sur les pneus d’hiver

réponses aux questions sur les pneus

Pourquoi imposer les pneus d’hiver?

Alors que les pneus toutes saisons offrent de l’adhérence sur les chaussées sèches, mouillées ou enneigées, et tout de même une bonne traction, jamais ils n’atteindront le niveau des pneus d’hiver, conçus pour les conditions extrêmes comme on les connait bien. Entre autres, la flexibilité des pneus, même à très basses températures, ou la réduction de l’accumulation de neige, sont de grands plus dont on ne peut se passer!

La pluie, les routes froides et sèches, la neige, la pluie verglaçante, ou la glace : vous aurez une meilleure maîtrise et serez plus en sécurité pour affronter les caprices de notre bel hiver québécois. Bien entendu, vos pneus doivent être en bonne condition.

Pneus d’hiver : de quand à quand?

Du 15 décembre au 15 mars, assurez-vous d’être chaussé de pneus d’hiver. Coût d’une infraction si vous êtes pris à rouler sans vos pneus d’hiver : entre 200 $ et 300 $.

La première question à vous poser avant de choisir des pneus d’hiver?

Que ce soit vous qui les magasiniez ou que vous fassiez affaire directement avec un conseiller, la première question à vous poser, ou que l’on devrait vous poser, concerne le type de route où vous roulerez le plus souvent : en ville, sur les routes secondaires, sur l’autoroute?

Si vos déplacements se font majoritairement en ville, des pneus offrant un bon rapport qualité-prix feront très bien l’affaire. À l’inverse, pour un véhicule qui parcourt bon nombre de kilomètres, privilégiez plutôt des pneus de bonne qualité; vous en serez gagnant en fin de compte.

Vous conduisez une petite voiture? Ce conseil vous est encore plus précieux, les petites voitures étant plus susceptibles aux dérapages lors de conditions hivernales à risque!

Pneus à neige ou pneus à glace?

Vous devez vous poser la question et bien évaluer vos besoins, et, encore une fois, tout dépend des routes que vous empruntez au quotidien, ou le plus souvent.

Vous roulez davantage sur l’autoroute? Vous serez alors la plupart du temps en présence de routes sèches. Et « sèches » implique qu’elles peuvent être glacées. Il vous sera alors recommandé d’opter pour des pneus à glace.

Le centre-ville demeure votre principal circuit? Votre conseiller vous proposera sans doute les pneus à neige pour leur adhérence supérieure. Vous pourrez braver plus efficacement les amas et bancs de neige.

Comment reconnaître l’usure anormale de vos pneus?

Conseil d’expert : examinez vos pneus régulièrement (idéalement chaque mois) et soyez à l’affût de leur usure. En demeurant vigilant, vous pourrez détecter rapidement une usure anormale et faire les ajustements qui s’imposent pour préserver leur performance et prolonger leur durée de vie.

Prenez le temps de mesurer l’épaisseur des rainures, et ce à divers endroits sur un même pneu et sur tous les pneus. Car, d’un pneu à l’autre, et d’un endroit à l’autre sur un même pneu, l’usure peut être différente et vous guider dans la problématique à résoudre.

Pour ce faire, deux options : le profondimètre (ou jauge de profondeur), que vous trouverez facilement en magasin (moins de 10 $), ou encore, le truc de la pièce de 25 cents. Museau du caribou vers le bas, vous l’insérez dans une rainure. Si un bout du museau dépasse, c’est signe que votre pneu risque de ne pas être adéquat pour toute la saison.

À savoir : selon CAA-Québec, évitez d’installer tout pneu d’hiver qui n’aurait pas une profondeur de semelle d’au moins 6/32e de pouce (ou environ 5 millimètres), ce même si la loi autorise 2/32e de pouce. C’est de votre sécurité qu’il s’agit après tout!

Sachez que la durée de vie moyenne d’un pneu est de 30 000 km, ou tout au plus 10 ans s’il roule, et 6 ans s’il est entreposé correctement, considérant que le caoutchouc sèche avec le temps. Le flanc du pneu vous indique la date de sa fabrication, par exemple 1116 pour la 11e semaine de l’année 2016.

Comment un pneu peut-il s’user de façon inégale?

point-s_usure-inegale-dun-pneu

Par exemple, si votre pneu n’est pas suffisamment gonflé, vous remarquerez, à l’inspection visuelle, une usure prématurée aux deux extrémités du pneu (intérieure et extérieure). À l’inverse, si votre pneu est trop gonflé ou s’il est soumis à une vitesse excédant la limite recommandée pour le pneu, le centre de la bande de roulement montrera une usure plus importante.

Une usure inégale du pneu peut également signifier que le parallélisme (ou la géométrie de suspension) de votre véhicule est déficient, qu’un équilibrage est à effectuer, ou que des pièces nécessitent un ajustement (amortisseurs, direction). Voyez-y avant qu’ils causent des dommages au véhicule!

Bien entendu, ce sont des indices, mais rien ne remplace le diagnostic d’un professionnel. Chez Sarrazin Pneus et Mécanique, on vous donne l’heure juste, toujours pour votre sécurité sur la route et pour maximiser la performance et la durée de vie des composantes de votre véhicule.

Où trouver l’information concernant la pression d’air que devraient avoir mes pneus?

Le manuel du propriétaire est une vraie bible pour tout ce qui concerne votre véhicule! Il devrait vous avoir été remis lors de l’achat, et ce même s’il s’agit d’un véhicule usagé. Pour connaître la pression d’air recommandée pour votre véhicule, consultez-le, ou encore, vérifiez l’étiquette apposée sur le montant de la porte conducteur.

À l’aide d’un manomètre, mesurez la pression de chaque pneu (se calcule en psi). Ajoutez de l’air si la pression est insuffisante ou retirez l’air en trop. À répéter chaque mois! Ou, si vous préférez, passez nous voir et nous la vérifions pour vous et ajoutons l’air ou l’azote nécessaire.

Est-ce qu’une bosse ou une bulle sur un pneu est réparable?

La présence d’une bosse, ou d’une bulle, indique que le pneu est endommagé, et, par mesure de précaution, il doit être rapidement remplacé. Une bosse peut indiquer que des câbles ont été endommagés par un choc violent, ce qui ne peut pas être réparé. Vous devez à tout le moins le faire inspecter; les câbles endommagés laissent l’air s’infiltrer, d’où la création d’une bosse.

Changer seulement un pneu?

C’est à éviter, autant que possible! Combiner des pneus différents sur un véhicule peut affecter la tenue de route, mener à l’usure prématurée de certaines pièces de votre véhicule et en affecter la conduite. L’installation de pneus identiques et de même marque est donc à privilégier; une recommandation encore plus importante pour les propriétaires de 4×4.

Qu’en est-il des pneus chinois?

Faites la comparaison! Vous constaterez vous-même le niveau de qualité. Ils sont certainement moins chers, mais, quoique le prix ne soit pas le seul critère pour juger de la qualité d’un pneu, il reste que les pneus chinois s’usent plus rapidement et offrent une moins bonne tenue de route. C’est à prendre en considération, pour votre sécurité et votre portefeuille à long terme!

D’autres questions?

Vous hésitez pour le choix de vos pneus? Vous avez besoin de faire vérifier l’état de vos pneus? Prenez rendez-vous, c’est simple et c’est rassurant.

 

Sources : Sarrazin Pneus et Mécanique, Point S, CAA-Québec, Autonet, Ma Presse.

Catégorie(s) du billet: Pneus